Uncategorized

Le régime sans résidu

, , Comment Closed

 

 

Le résidu rassemble toutes portions alimentaires non digérées par l’intestin ou non ingérées par l’organisme. Les fibres végétales, parfois animales se révèlent les plus connues d’entre eux. Leur suppression constitue l’objectif principal du régime sans résidu. Ceci dans le but d’amoindrir les risques d’irritation de la muqueuse du côlon et non moins des intestins.

 

Les raisons d’y procéder

Le médecin prescrit ou conseille cette méthode en cas de syndromes affectant les intestins ou le côlon, avant ou après une intervention chirurgicale. Elle se sollicite énormément en préopératoire et en postopératoire. Elle se révèle inévitable avant ou après un accouchement dans les cas d’épisiotomie. Antérieurement à une coloscopie, elle doit se faire pour vidanger le côlon de tous corps étrangers. Il en est de même avant ou après une cœlioscopie et dans les problèmes de colopathie. Grâce à cette pratique, le transit sera minoré pour les diarrhées aiguës intenses. Idem pour la gastro et les hémorroïdes. Elle réduit également les risques de diverticulite ainsi que le contact d’une fissure anale avec les matières. Ce régime paraît indispensable en rectocolite hémorragique, en vidéocapsule et pour une diminution de l’inflammation en Sigmoidite.

 

Le choix des types

Le régime sans résidu peut se présenter sous deux types : strict ou élargi. Le premier consiste à la suppression entière et précise de toute nourriture apportant des impuretés dans les intestins et le côlon. Le second, quant à lui, autorise ces mêmes nourritures. Il laisse passer laitages, tout comme certains fruits et légumes. Il semble intéressant dans les cas de réintégration d’une nutrition standard suite à un régime sans résidu rigoureux. Dans ce système, il existe multiples aliments à éviter impérativement. On peut en citer, par exemple, le lait, les viandes fumées, les poissons séchés, les œufs cuits avec matière grasse, ou encore le pain complet. Du côté de ceux autorisés, on peut distinguer les coquillages et les crustacés, à l’exception des escargots, les pâtes, le riz, et la semoule.

Read Post →